Maylin The Buffalo Girl Logo.png

A PROPOS

 

LE SINGLE

Le nouveau single de ce projet blues-rock-tribal s’appelle « Tongue Twister », il en est l’illustration.

Cette chanson est née spontanément de l’interaction de Maylin avec ses fans, lors des séances acoustiques hebdomadaires “le tipi qui chante”, durant le confinement. 

Dans une période aussi incertaine et déroutante, l’un de ses auditeurs qualifie ce titre de “frénétique,  jubilatoire et rafraîchissant. D’une puissance végetale même… une nouvelle fleur vient de naître dans le jardin du Monde”

Le titre de cette chanson joue sur un double-entendre faisant allusion à l’exercice périlleux de passer du français aux trois autres langues de la chanson ainsi qu’au roulement sensuel de « ta langue dans ma bouche ».

« Tongue twister » célèbre le souffle créatif circulaire qui unit les humains entre eux quelle que soit leur langue, et celui qu’ils entretiennent avec la terre.

BIOGRAPHIE

D’origine malgache, sa mère lui donne le goût de la poésie et la connection avec la terre; son père franco-allemand lui transmet celui de l’audace et du drame. Ce métissage a forgé son âme aventurière. 

Après avoir passé son enfance dans un petit village du Poitou, dans une quête personnelle pour surmonter une timidité maladive qui l’empêchait de s’épanouir, Maylin s’est lancée dans une carrière d’artiste qui ne semblait pas naturellement lui être prédestinée.

Elle sera mannequin à Milan, actrice à Paris (La Reine Blanche avec Catherine Deneuve), et cette détermination à trouver son expression personnelle l’amènera aux Etats-Unis pendant 15 ans. A New-York puis Los Angeles, elle mènera une carrière d‘actrice (October 22nd, In God’s Hands). 

Chanter fut l’ultime défi pour celle à qui on avait dit depuis la tendre enfance qu’elle chantait « comme une casserole ». C’est ainsi qu’elle découvrira sa voix et donc sa voie, celle d’auteure-compositrice-interprète, ainsi que l’esprit du Delta, celui du Blues.

Maylin vit actuellement entre Paris et son village du Poitou où elle crée et enregistre la plupart de ses chansons et sa websérie Maylin’s lab.

Elle puise également son inspiration lors de ses voyages à la rencontre des peuples indigènes d’Amérique du Sud et des traditions chamaniques.

DISCOGRAPHIE :

En 2005 Maylin Pultar sort un album en solo sous le nom de Maylin : On My Way To See You. 

En 2013, elle sort  l’EP Run hippy Run ,

et en 2016 l’EP Eagle Lion and Crows.

Sous le nom de Maylin and the Mad Machine, l’EP Naked Truthest réalisé en 2017 par Ladell Mclin, un Bluesman de Chicago.

Maylin a l’habitude de marquer ses renaissances par de nouveaux noms de scène. C’est ainsi que sa rentrée en septembre 2020 se fait sous le nom de Maylin, The Buffalo Girl.

Sur scène, Maylin incarne un personnage, qui est un mélange entre femme, corbeau et arbre : Buffalo girl.

Buffalo girl, son alter-ego, tel un super-héro, est un être fantasmé sorti de la terre qui a pour mission de reconnecter son entourage envahi par une technologie aux effets parfois destructeurs, aux coutumes et valeurs ancestrales des peuples racines, en réintroduisant la notion de communion et de lien respectueux avec la nature dans le quotidien.

 

Le désir de cheminer vers une authenticité personnelle et d’exprimer sa dignité ainsi que celle de ceux qui souffrent la pousse à créer. Ainsi, elle encourage les autres en s’appuyant sur le pouvoir guérisseur des vibrations de la voix humaine.

Tongue twister Cover 9.png

Follow us on:

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White SoundCloud Icon
  • White YouTube Icon

© 2019 by BeforeJune created with Wix.com